Le Réglement de L'Ecole Maternelle Sainte-Thérèse





La ponctualité doit être absolue.

  • Les parents s'engagent à respecter les horaires de l’école en bannissant les retards répétés. Cette règle s’applique également aux élèves de maternelle qui apprendront par là que la ponctualité est un élément important de la vie en société.

  • Toute absence imprévue doit être signalée par téléphone au plus tôt. Puis il faut compléter un bulletin d’absence (un feuillet rose).

  • Toute autorisation d’absence prévue doit être demandée à l’avance par écrit et avec justification des motifs (un feuillet vert ou jaune).

  • Le chef d’établissement restera seul juge du bien fondé de la demande.

  • A partir de 6 ans, l’école est obligatoire. Ce qui signifie qu’il n’est pas possible d’anticiper les départs en vacances ou de retarder les retours de vacances.

  • Le non-respect de ce point peut entraîner un signalement aux autorités académiques.

  • Afin de permettre divers contrôles (sorties, repas…), une carte d’identité scolaire est remise à chaque élève en début d’année et doit en permanence pouvoir être présentée à tout moment. En cas de perte ou de détérioration, l’élève devra demander son remplacement à ses frais, auprès du secrétariat.

  • Chaque élève doit toujours être porteur du carnet de liaison qui lui a été remis en début d’année.

  • Il est conseillé de marquer les vêtements au nom de l’enfant.

  • Les sonneries indiquant la rentrée en classe doivent être respectées. La sortie de classe se fait dans les mêmes conditions.

  • Seuls les parents de maternelle et CP sont autorisés à déposer et à reprendre leurs enfants à la porte de la classe.

  • Pour les autres, les parents attendent à la grille. Les enfants pourront sortir non accompagnés si les parents l’on précisé sur la fiche de renseignements et si l’enfant est en possession de sa carte d’identité scolaire.

  • Il n’est pas possible de s’entretenir avec l’enseignant lors de l’entrée en classe, à fortiori de pénétrer dans les locaux sans autorisation spéciale.

  • Une école sans sanction serait idéale mais utopique.

  • Une sanction bien comprise est mieux acceptée. Elle est donc formatrice.

  • Des observations peuvent être mises par tout adulte de l’établissement (surveillant, enseignant, …).

  • Elles porteront soit sur le comportement (non-respect du règlement intérieur) soit sur un manque manifeste de travail.

  • Elles seront à signer par les parents le soir même. Si un élève se voit remettre 4 observations durant la période, il viendra en retenue le vendredi soir. Un billet spécial lui sera remis signé par le chef d’établissement, l’enseignant et les parents. L’école est seule juge quant à l’opportunité de ces sanctions. En cas de non-compréhension du motif invoqué, les parents ne peuvent le déjuger, ce qui ne les empêche pas de demander des explications complémentaires.

  • Il importe qu’aux yeux des enfants apparaisse une parfaite collaboration entre l’école et les parents.

  • Cas spécifique :

  • Pour aider un élève en difficulté au niveau de son travail ou de son comportement, dans un premier temps, un contrat d’engagement est mis en place.

  • Si cela s’avère insuffisant, un conseil éducatif se rassemble, il est constitué du chef d’établissement, du CPE du collège, de l’enseignant, des parents et de l’enfant.

  • Ensuite, s’il n’y a pas d’amélioration, le conseil de discipline se réunit sur convocation du chef d’établissement, pour décider des mesures à prendre concernant l’élève.

  • - du Chef d’établissement et de son adjoint,
    - du C.P.E.
    - du professeur,
    - des parents délégués de la classe,
    - des élèves délégués de la classe,
    - des parents de l’élève,
    - de la personne ayant demande le conseil de discipline,
    - de l’élève concerné,
    - de toute autre personne désignée par le Chef d’établissement.

    Il peut avoir lieu même en l’absence de l’élève et de ses parents



  •  



    © Établissement Saint-Riquier, AMIENS. Tous droits réservés - Design & Développement réalisé par Namont Flavien